Benoit Costil Jersey

Benoît Costil félicite Jérémy Gélin sous les yeux de Grégory Gaillard lors de Rennes - Bordeaux (1-0), le 3 novembre au Roazhon Park.

Passé du Stade Rennais à Bordeaux l’été dernier, Benoît Costil garde un œil avisé sur l’actualité des Rouge et Noir. Joint par téléphone jeudi, le portier a livré son regard, très sincèrement content de la réussite rennaise.

Appelé jeudi soir par Didier Deschamps dans la liste des réservistes des Bleus pour la Coupe du Monde en Russie, Benoît Costil (30 ans) vit une semaine singulière, avec également cette trente-huitième journée de Ligue 1 à fort enjeu, samedi, puisque Bordeaux est en mesure d’accrocher la sixième place. Le gardien de but international, capitaine des Girondins, a joué deux fois cette saison contre le Stade Rennais, qu’il a bien aidé en stoppant deux penalties, à Montpellier puis à Saint-Étienne. Jeudi matin, il a immédiatement accepté, avec enthousiasme et disponibilité, d’évoquer la réussite rennaise.

“Je suis venu deux fois au Roazhon Park en tribune, contre Nice et Guingamp, deux défaites 0-1. Mieux vaut que je ne revienne pas, je ne veux pas être le chat noir ! (rires)

Rennes cinquième, c’est un ensemble de choses. Déjà un championnat complètement fou après la quatrième place. On le voit bien avec Bordeaux, on ne pensait pas se mêler à la lutte pour l’Europe il y a quelque temps et là, on y est complètement.

“Un groupe qui vit extrêmement bien”

Le Stade Rennais a été régulier après son gros passage à vide. Puis il n’en a connu qu’un, en début de saison. Nous, par exemple, nous en avons connu deux avec Bordeaux.

Sur la fin de Christian Gourcuff, ça enchaînait les victoires, derrière lors du relais de Sabri Lamouchi et de la nouvelle direction, l’équipe a quand même poursuivi les bons résultats. Il y a eu une bonne dynamique, pas de gros trous.

“Derrière et devant, décisifs dans les zones de vérité”

Il y a plusieurs jeunes joueurs de qualité, qui au fur et à mesure, ont pris de la confiance, se sont affirmés à l’image de Jérémy (Gélin) qui s’est imposé, Joris (Gnagnon) qui est revenu à son top niveau, Sanjin (Prcic) qui fait une grosse saison, Benjamin Bourigeaud aussi. Tout cela tiré par Tomas Koubek décisif derrière et Wahbi Khazri qui met des buts. Les Rennais ont été décisifs dans les zones de vérité.

Cette équipe dégage une grande confiance et beaucoup de sérénité. Franchement, quand j’ai joué contre eux (le 17 mars), je me suis dit : “Ils vont aller au bout.” Même avant, j’ai très vite senti qu’ils seraient dans le coup pour le top 6, mais de là à les voir assurés d’être cinquièmes avant la dernière journée, je ne pensais pas.

En plus, ils ont eu des faits de jeu favorables, ça n’enlève rien à leur mérite, mais c’est toujours important d’avoir ce petit brin de réussite. On l’a bien vu avec Bordeaux : en première partie de saison, on aurait pu prendre six ou sept points de plus avec un minimum de réussite…

Quand j’ai pu aller les saluer dans le vestiaire, après Guingamp, j’ai vu un groupe qui vit extrêmement bien et je dirais même un groupe de mecs très, très bien. La confiance avec le ballon, en match, associée à une très bonne vie de groupe, ça donne cette cinquième place. Même ceux qui jouaient moins ont répondu présent quand il fallait, de l’extérieur, je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup d’états d’âme.

Le coach Lamouchi a été très performant et très intelligent dans son approche tactiquement notamment, il n’a pas tout bouleversé, s’est appuyé sur des bases qui avaient été beaucoup travaillées.

“Je me réjouis pour le Stade Rennais et je dis bravo”

Très sincèrement, je suis très content pour le club, les supporters… J’ai beaucoup d’amis aux anges (rires). Et mon copain Romain Danzé se rapproche du record de matches joués (rires)… Je me réjouis pour le Stade Rennais et je dis bravo. Ce qui me fait plaisir aussi, c’est voir tout le stade vivre le truc, le RCK fait le boulot, mais tout le monde suit. On a entendu tellement qu’il n’y a pas de supporters à Rennes, alors qu’il y a une très bonne ambiance…

Le club mérite ce retour en Europe, ce n’était quand même pas facile tout le temps, ces dernières saisons, il y a eu parfois un climat difficile, des désillusions en Coupe, des fins de championnat délicates… Cette récompense est amplement méritée. J’espère maintenant rejoindre le Stade Rennais en Ligue Europa avec Bordeaux.”

Bacary Sagna Jersey

Bacary Sagna Jersey

Secondo quanto riportato oggi dal Corriere dello Sport, il Benevento potrebbe usufruire anche del campione Bacary Sagna in Serie B. Il difensore ex terzino di Manchester City e Arsenal (e della Nazionale francese) ha infatti maturato la decisione di rinnovare il proprio contratto con i giallorossi. Rimanendo, dunque, anche in Serie B.

Il contratto del francese con il Benevento è scaduto ieri, ma da quanto si legge, sembra proprio che il giocatore abbia in mente di restare in B e riportare il Benevento in Serie A. Il giocatore, a 35 anni, potrebbe chiudere la carriera, dunque, nel Sannio, facendosi amare dal popolo beneventano, che già lo acclama per quanto fatto da gennaio a fine stagione con la maglia delle streghe. Sicuramente, nel caso dovesse restare anche in B, ne sarà anche il capitano.

Al momento nessuna dichiarazione ufficiale del Benevento che ne conferma ne smentisce quanto riportato dal Corriere dello Sport stamane, ma la possibilità di vedere il transalpino giocare anche in Serie B, sono davvero tante.